lundi 21 mars 2011

Adieu Pôle Emploi

Voilà. Ca fait des mois que j’attendais ça. Des mois que je me sentais nulle archi-nulle et super inutile.  Pas foutue de décrocher un boulot… Avec un bac+5 et plein de bonne volonté, sans exigence particulière de rémunération ou de durée de contrat… Jusqu’en janvier, ça allait… Pas vraiment envie de retravailler avant les 6 mois de Trognon… Mais depuis… Et puis tout à coup, en même temps que le concours, ça m’ait tombé dessus. Des entretiens qui s’enchaînent, et bam, deux propositions d’embauche. Deux bons boulots, pas loin de Trou city, à mon niveau d’études, intéressants…  J’ai même dû choisir… Maintenant, c’est fait. Sans rentrer dans les détails (on est sur internet quand même !), je commence donc vers le milieu du mois prochain, pour un boulot tout nouveau, un vrai challenge. Tout s’est enchaîné très vite… Les entretiens, le contrat, la recherche d’une nouvelle voiture d’appoint, la recherche de la nounou parfaite (je vous en dirais + sur ça dans un prochain post).

Voilà.  Maintenant, j’assiste chaque jour chez moi à un dédoublement de personnalité. Il y a deux Princesses Pacotille : 

- La Pacotille ravie, soulagée, fière, enthousiaste de retrouver une place sociale, un salaire, une reconnaisance.
- La Pacotille anxieuse, stressée, pétocharde de se séparer de son Trognon et de passer des journées entières sans le voir et d’être complètement dépassée au boulot.

Difficile de dire quelle Pacotille a le dessus sur l’autre. Dès les premières minutes après les entretiens positifs, c’était la Pacotille ravie. Mais de + en +, alors que la date se rapproche tout doucement, voilà la Pacotille anxieuse qui prend le pouvoir.

Ça fait un peu comme une grosse boule dans le ventre, ce tout petit Trognon qu’il va falloir laisser. Quand je le prends dans les bras, j’ai l’impression de lui faire des adieux, quand je ris avec lui la journée, j’essaie de ne pas penser que ces moments de complicité à deux n’auront plus lieu que le  weekend. Je me souviens de toutes ces fois où je l’ai vu faire quelque chose pour la première fois. La première fois qu’il a souri, la première fois qu’il a attrapé quelque chose, la première fois qu’il a ri, la première fois où je l’ai retrouvé sur son ventre dans son lit… A chaque fois, j’appelais Cromagnon au téléphone pour lui raconter toute émue, les exploits de son fils. Et à chaque fois je me demandais : mais comment fait-il pour ne pas être trop déçu de louper tout ça ?

Maintenant, c’est moi qui vais louper les premières fois. La première fois où il va marcher, est-ce que je serais là pour le voir ? Ou bien en rentrant un soir, vais-je entendre la nounou me dire « Il a fait quelques pas pour la première fois aujourd’hui. » 

J’ai fais le compte. Hors vacances, il passera plus de temps avec cette dame qu’avec moi. Quand je pense à ça, je ne peux m’empêcher de me dire : pourquoi faire des enfants si c’est pour les confier à d’autres. Peut-être dira-t-il « nounou » avant « maman ». Je suis malade à l’idée de savoir que des fois, il sera déjà couché quand je rentrerais le soir, que je ne serais plus là au moment du bain, des grandes éclaboussures et des éclats de rire.

MAIS...

Mais je sais que quoi qu’il en soit, un jour ou l’autre, il ira à l’école et nous devrons nous séparer. Je sais que j’ai envie et  besoin de travailler, pour me sentir exister en dehors du ménage et du foyer. Je sais aussi que j’aurais plaisir à emmener Trognon en vacances au bord de la mer, ce que nous ne pouvons pas nous permettre avec un seul salaire.  Je sais que j’avais l’impression de tourner en rond et de tourner chèvre à la maison, et soyons un peu honnête, il y a aussi de nombreuses fois où je m’ennuyais seule à la maison avec Trognon.

Pour le meilleur et pour le pire, je vais donc reprendre le travail. Mais s’il te plaît Trognon, attend moi pour marcher. Ne grandis pas trop vite.



3 commentaires:

  1. T'inquiete pas pour Trognon... C'est génial que tu ais de nouveau du travail seul problème tu as pensé à toutes ses réductions dont tu ne bénéficieras plus ;). N'oublie pas de changer ton profil tu n'es plus chômeuse...

    RépondreSupprimer
  2. c'est super que tu es trouvé du boulot. trognon comprendra que tu oeuvre pour ton foyer (vacances, plus de loisirs, plus de cadeaux pour lui!!). tu es un modèle exemplaire de la femme actuelle : élevé ton enfant et aller au boulot. c'est tout à ton honneur. et puis mieux vaut que tu sois avec lui moins souvent en pleine forme et disposée, que là tout le temps, de mauvaise humeur et triste. pour les durs moments je suis là!!! tu peux m'envoyer un texto juste pour me dire "trognon me manque" ; tu peux m'appeler en pleurant pour me dire que c'est dur et j'essaierai de trouver les mots pour toi mon elo!! en tous cas bravo et courage courage courage!!mel

    RépondreSupprimer
  3. Merci les files ! Oui c'est super d'avoir retrouvé, c'est clair, je vais pas me plaindre. (en fait si vu que je suis calimero).
    Mais ca fait quand même une boule au ventre de laisser mon tit garçon... Merci pour ton soutien Mel ! Je sais que tu comprend bien ce que je ressens !
    Marianne, t'as raison, faut que je change mon profil, mais j'en profite encore un peu, c'est tellement glorieux d'appartenir à un tel club ! Et la carte de membre, je ne crois pas qu'on soit obligé de la rendre... Donc, imaginons que je sois une personne malhonnête... Imaginons...

    RépondreSupprimer

Toujours un plaisir de vous lire...!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...