lundi 4 avril 2011

Merci la boulangère !

Samedi matin, comme tous les weekends, j’ai emmené Trognon avec moi à la boulangerie pour laisser Cromagnon finir sa nuit. Trognon adore cette petite sortie du weekend où il peut rester dans les bras de  sa maman ou de son papa,  faire le fier, observer attentivement les desserts derrière la vitre de plexiglas de la vitrine et surtout sourire de toutes ses deux dents à tous les compliments qu’il reçoit. 

Moi j’adore  farfouiller dans mon portemonnaie d’une seule main avec 10 kilos à bout de bras, remercier pour tous les compliments sur « comme il est beau mon fils » (oui Trognon est mal poli, il ne remercie même pas lui-même), préciser son âge, son poids et dire que « oui, il fait ses nuits, mais non il n’aime pas les grasses mâtinées »… (non non, c’est pas moi qui l’ai réveillé pour venir à 7H30 à la boulangerie un samedi matin)…

Bref, ce samedi-ci, la boulangère a dû le trouver particulièrement sympathique mon Trognon parce qu’elle lui a refilé direct sans me demander mon avis une chouquette  toute fraîche.
 


PINAISE… J’ai déjà acheté des milliers de baguettes de pain dans cette boulangerie et j’ai jamais eu le droit à des chouquettes gratos  moi !





RE PINAISE… Elle m’a pris de court la boulangère, je n’avais pas encore  réfléchi au sujet, je n’ai pas eu le temps de peser le pour et le contre, de faire une analyse  complète de la situation, de faire des statistiques, de potasser des bouquins, de faire des recherches sur internet. Bref, je n’avais pas encore trouvé de réponse à la question : Trognon a-t-il le droit de manger des chouquettes super sucrées et super grasses à seulement 8 mois ?

Trognon a bien su saisir l’opportunité qui s’offrait à lui : ni une ni deux "Adieu moitié de chouquette" qui a presque aussitôt disparu dans sa bouche (l’autre moitié  s’étant faite broyer  dans sa main sans nulle autre cérémonie). Après avoir paru un peu hésitant pendant trois quarts de seconde,  Trognon a rapidement décidé que c’était pas mauvais cette chose là et  moi j’ai vaillamment  tenté de récupérer ma monnaie avec une baguette de pain sous le bras, 10 kilos de Trognon + une chouquette  sous l’autre, et direction la voiture.


Là devant le siège auto, un dilemme  s’est posé à moi… Hors de question de laisser Trognon manger sa chouquette tout seul à l’arrière de la voiture alors qu’il est encore novice sur le sujet. Donc deux options : 

OPTION N°1 : Attendre patiemment debout  à côté de la voiture que Trognon finisse sa chouquette. 

OPTION N°2 : Reprendre à Trognon son bout machouqué de chouquette et assumer le fait d’être une mère indigne.

Il est 7H30, je suis fatiguée et mal garée. J’ai choisi l’option N°2.

Trognon a hurlé.

Je suis super contente parce que ça m’a permis d’apprendre trois choses sur mon fils :

1/ Trognon adore les chouquettes.
2/ Trognon sait exprimer son mécontentement.
3/ Trognon mange comme un gros dégoutant.

Pour ces trois enseignements passionnants du samedi matin, j’ai envie de dire :

Merci la boulangère !!!!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Toujours un plaisir de vous lire...!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...