lundi 16 septembre 2013

Le grand "comeback"

Dernière entrée de ce blog en avril 2013… Il y a plus de deux ans. Mais que s’est-il passé ? Non, Cromagnon, Trognon et Princesse Pacotille n’ont pas subitement disparus de la surface de la planète. Mais pas loin. SCOOP… La Babyole family a été aspirée dans une faille spatio-temporelle. Géante, la faille.

Tout a commencé, on s’en doute avec mon retour au travail. Un nouveau travail. Le genre de travail pour lequel je n’ai jamais fait d’études avec beaucoup de choses à apprendre sur le tas, du stress et des horaires à rallonge. Alors en rentrant, je n’aspirais qu’à une chose, jouer avec Trognon avant qu’il ne soit déjà l’heure de le coucher. Une fois Trognon couché, ma réserve d’énergie était complètement épuisée. Les cubes à empiler, c’était vraiment le max de mes capacités cognitives. Plus le temps ni l’envie de me planter devant l’ordinateur pour balancer des lignes sur un fichier word. D’autant plus qu’écrire, c’était un peu devenu mon métier. Le soir, décompression télévision, c’était très bien.

Alors qu’est-ce qui justifie mon retour aujourd’hui après deux ans d’absence non remarquée ? L’envie d’écrire à nouveau puisque je ne le fais plus au travail. Ah oui. Parce que je ne travaille plus. J’aurais peut-être dû commencer par là. Je suis en congé maternité et congés tout courts. Parce que j’ai eu une fille (non je l’ai pas gagnée hein, je l’ai fabriquée !) (quoi que celle-là, des fois je me demande si c’est bien moi qui l’ai fabriquée…).

Bref, sans raconter ma vie ces deux dernières années, voilà un bref résumé par ordre chronologique :
  •           La Babyole family a acheté une maison.
  •      La Babyole family a donc déménagé dans la nouvelle maison.
  •      La Babyole family a fait des travaux, presque tous les weekends et pendant de nombreuses vacances. 
  • La Babyole family avait complètement sous-estimé le temps que lui prendraient les travaux de la maison. Et l’argent aussi.
  •  La Babyole family compte un nouveau membre. Une fille. Cracotte. Parce qu’elle est craquante.
  •  Trognon a grandi. C’est plus un bébé. Il va même à l’école. (gloups).

Voilà donc la nouvelle composition de la Babyole family.


Princesse Pacotille (moi donc) : pas encore 30 ans mais déjà des cheveux blancs (surtout depuis la naissance de Cracotte), des kilos en plus et une vergeture ventrale laissés en souvenirs par Cracotte (j’aurais préféré une carte postale mais merci ma fille), un vrai travail sérieux, une maison et un jardin terrain vague, deux enfants (ça fait vieux comme portrait en fait). Sait fabriquer des cabanes avec des draps, maîtrise la recette du gâteau train, fait office de distributeur de lait, a désormais 4 bras (en tout cas, c’est ce que semblent considérer certains membres de la babyole family). Fait encore la grasse matinée.


Cromagnon : pas encore 30 ans mais ça ne saurait tarder. Commence se dégarnir, repasse lui-même ses chemises, est devenu le roi du bricolage, a appris à plier un body, est toujours fan de rugby, boit encore des bières mais celles-ci stagnent plus longtemps qu’avant dans son estomac, sait construire des tours de Kappla, connaît Petit Ours Brun, les détails de la vie des chevaliers, ne fait plus la grasse matinée.



Trognon : 3 ans. Dort. Beaucoup (après deux ans de lutte acharnée et de réveils quotidiens à 6h du matin). Va à l’école et n’aime pas ça, mange de tout (des pâtes, des pâtes mais aussi des pâtes), est passionné obsédé par les trains, est super beau garçon (en toute objectivité !), aime faire des travaux, traverse une phase d’Œdipe momentanée (=depuis sa naissance), a le plus beau sourire de la planète, est un chevalier.






Cracotte : 2 mois. Dort. Beaucoup. Et ce, depuis sa naissance ! Yeahhhhhh. Ressemble beaucoup à un bébé de magazine : dort bien, mange bien, reste calme, patiente. Mais on se doute qu’il y doit y avoir entourloupe quelque part. A tous les coups, elle nous attend au tournant et un jour, ça va se payer. En attendant, fait ses nuits, des grosses siestes l’après-midi, et des grasses matinées le weekend. Sourit (comme son frère), fait des pets très bruyants mais est quand même une princesse (dixit le chevalier).

Voilà brièvement où nous en sommes.


Je ne suis pas sûr que ce blog ira bien loin quand mes pieds reprendront « gaiement » le chemin du travail et que le rythme de vie sera de nouveau compliqué mais en attendant, je suis de retour pour raconter nos péripéties quotidiennes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Toujours un plaisir de vous lire...!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...