lundi 11 novembre 2013

Camion citerne

Il y a bientôt 4 mois, je donnais naissance à ma ptite Cracotte.  4 mois tout doux qui sont passés à toute vitesse.

4 mois. C'est beaucoup. Et c'est peu.

Cracotte est un petit bébé calme avec une croissance bien moins spectaculaire que celle de son frère au même âge. Alors en 4 mois, elle n'a pas tant changé. Bien-sûr, ça n'est plus un nourrisson, elle a grandit et pris quelques kilos mais on la sent encore très bébé. Je l'allaite encore, elle babille très peu, ne se tourne pas du ventre sur le dos, elle dort toujours dans son berceau... Finalement, elle n'est pas si différente de la petite fille avec qui je suis sortie de la maternité. Ses traits n'ont pas beaucoup changé, ses yeux sont toujours gris, et ses cheveux ont conservé cet aspect duveteux des nouveaux nés.

Jusque là, ça me va. Sauf que moi non plus je n'ai pas beaucoup changé depuis sa naissance. On parle de la grossesse comme un état de grâce pendant 9 mois. Déjà, j'aimerais qu'on m'explique le côté état de grâce quand on a la tête dans la cuvette des WC les  3 premiers mois ou qu'on arrive plus à lacer ses chaussures, les 3 derniers mois. Mais admettons. En revanche, on parle peu de l'après. Quand le bébé tout frais a été expulsé de son nid douillet, que reste-t-il ? Soyons clairs : un flamby géant qu'on hésite à appeler ventre, des vergetures qui zèbrent la peau, du sang, des hormones qui jouent aux montagnes russes et des cheveux qui tombent par poignée.

Pour Trognon, j'ai eu de la chance. Je n'ai pas eu une vergeture, perdu peu de cheveux et très rapidement retrouvé ma silhouette d'avant grossesse sans lever le petit doigt. Disons que j'avais un corps tout neuf avec un seul alien à son actif. Et de la chance.

Pour Cracotte, j'ai compris que ça ne serait pas la même blague lorsque j'ai découvert dans ma crinière emmêlée le lendemain de sa  naissance une dizaine de cheveux blancs... Aujourd'hui 4 mois après sa naissance, ça se confirme. Je perd mes cheveux et je garde mes kilos. J'aurais préféré l'inverse mais Dame Nature ne m'a pas demandé mon avis. Je sais, il faut 9 mois pour défaire ce que l'on a mis 9 mois à faire.  Ça n'empêche, tourner avec les mêmes 2 pantalons de grossesse depuis un an, ça commence à faire long !
Mais j'ai de la chance, j'ai un Cromagnon qui semble ne s'apercevoir de rien fait comme si il ne s'apercevait de rien et me regarde comme si mon corps n'avait pas abrité deux êtres humains entiers (têtes et jambes compris) pendant 18 mois et qu'il me trouvait très jolie. Je ne le vis donc pas TROP mal et tente de prendre mon mal en patience.

La blague de Trognon m' a donc heurté de plein fouet ce soir quand en me regardant allaiter sa sœur, il m' a dit en rigolant : "maman, t'es un camion citerne !".




Je veux croire qu'il n'a pas un sens de l'humour aussi fin que son père et qu'il aurait aussi bien pu dire "camion benne" ou "tractopelle" ou même "patate pourrie" qui reste son insulte préférée.

N'empêche, il a visé dans le mille. Je me fais vraiment l'effet d'un camion citerne avec mes litres de lait et ma silhouette de semi-remorque !

Merci Trognon !

2 commentaires:

  1. "Un camion citerne" hum ces mignons les mots d'enfants lol !!

    Courage pour ce "cap" à passer, peut être que tu perdras plus facilement tes kilos à la fin de l'allaitement. Je sais que l'allaitement séche certaines femmes tout de suite et d'autre fois c'est une fois terminé que le corps reprends le dessus !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tant qu'il ne m'appelle pas la cargot, ça va encore ! Et effectivement, je vais attendre la fin de l'allaitement avant de passer aux choses sérieuses !

      Supprimer

Toujours un plaisir de vous lire...!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...