vendredi 20 mars 2015

Attendre un troisième bébé


Tu vas bientôt arriver et tu seras mon dernier. J'ai retrouvé au fil des 8 derniers mois les sensations que m'avaient fait découvrir avant toi ton frère et ta sœur. Les choses désagréables, la fatigue et les nausées, les émotions en accordéon et les contractions. Mais comme pour un premier rendez-vous, je t'ai rencontré et tu as été l'unique. J'ai été surprise par tes premiers mouvements, ta façon à toi de bouger et cette chose incroyable de sentir en moi, ta vie à toi. Je regarde moins mon nombril que lorsque j'attendais tes aînés. Ma vie, c'est vrai, ne tourne pas qu'autour de toi. Il y a ce petit garçon sensible et inquiet et cette petite fille déterminée que tu rencontreras bientôt. Il y a cet amour pour eux qui dépasse tous les autres. Je porte ta sœur dans mes bras et je sens bien quand je la cale sur ma hanche que je devrais la reposer. Mais elle est là, et elle a besoin de moi. Je cours dans le jardin avec ton frère, et je sens bien mon souffle qui s'essouffle et mon ventre qui se raidit. Mais il est là, et il a besoin de moi. Attendre un troisième enfant, c'est  déjà concilier vos besoins à tous les trois, être là, pour chacun de vous à chaque instant.

Avec toi, tout est si connu et si nouveau. Pour la troisième fois dans ma vie, je sens mon ventre se gondoler  quand tu as décidé de bouger. Mais tout est si différent, car tu es toi. Je glisse ma main sur mon ventre et je te sens de l'autre côté te blottir ou t'étirer. C'est une chose dont je ne me lasse pas et qui me rend toujours si perplexe et si émerveillée. C'est ce petit sourire qui traîne sur mon visage quand je m'endors et que tu te réveilles dans ta bulle d'eau, abrité, protégé.  C'est le rire de ton frère quand il te sent onduler sous sa main ; c'est la perplexité de ta sœur qui escalade mon ventre en se demandant qui se cache dedans. Ce sont mes petits bonheurs, fugaces et éphémères de la maternité.

Tu vas bientôt arriver et tu seras le dernier.

Une vergeture comme ultime signature, un corps à retrouver et des souvenirs inscrits dans ma peau. Je t'attend mais prends ton temps. Je ne suis pas pressée, je veux goûter encore l'éclosion de ta vie en moi, ces balbutiements de toi, la douceur de notre corps à corps, la fusion de nos émotions. Ce quelque chose que les mères ne savent pas expliquer, ces petits morceaux d'éternité sur lesquels nous bâtirons notre histoire.


Je sais la douleur à venir, je sais que je dirais que je ne peux pas et je sais que je pourrais. Je sais les larmes et les rires, l'envie d'abandonner et de me coucher sur le côté. Je sais que je dirais "plus jamais" et cette fois, ça sera vrai. Je sais qu'il y aura la rencontre avec tes yeux gris et que tes doigts s'enrouleront autour des miens.  Mais pour le reste, je ne sais pas, car tu es toi, et ca sera notre première fois.

Il y aura mon ventre vide et mes hormones en chute libre. Il y aura ce goût amer de dernière fois et ces adieux à mon corps de maman. Une page qui se tourne et que les milliers de photos que je ferais de toi ne seront retenir. Tu seras à la fois, un début et une fin, tu seras mon tout petit, mon dernier, celui qui nous manquait.

Je t'attend, mais prend ton temps, tu seras mon dernier enfant.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Toujours un plaisir de vous lire...!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...