lundi 23 mars 2015

Chocochâteau à Chilleur-aux-Bois

Château de Chamerolles
Un salon du chocolat, seule, avec 2.5 enfants : la mission suicide.




Il y avait de la publicité un peu partout, il ne faisait pas beau... Cromagnon était absent pour le weekend mais je me suis dis "même pas peur".  Dimanche après-midi, je me suis donc lancée les yeux fermés dans cette mission suicide : le salon du chocolat à Chilleur-aux-Bois... (ça ne s'invente pas).

J'ai tout bien géré, le repas tôt, le goûter, de quoi changer Cracotte, la poussette, les gourdes d'eau, les manteaux et hop en voiture.

Après une heure de route où aucun des deux n'a voulu fermer les yeux (adieu la sieste),nous sommes arrivés.  Et là, j'ai compris ma belle grosse erreur de débutante ! Des voitures garées sur des kilomètres, un dispositif de gendarmerie pour organiser le stationnement et une bonne petite file d'attente pour entrer... Au secours la foule !



Pas question de montrer mon désarroi aux Babyoles mômes...  C'est donc plein d'entrain que nous avons sagement pris notre place dans la file d'attente, dans un petit vent glacial qui m'a fait réaliser que je n'avais pas assez couvert les enfants. Une fois de l'autre côté de la force, l'enthousiasme de Trognon m' a redonné du courage car l'entrée du château se fait par le franchissement d'un pont-levis : succès assuré.



Pour le reste de la visite, je dois dire que vu de loin, ça avait l'air pas mal... Mais avec numéro 3 inside, Cracotte en poussette et Trognon du haut de son 1 mètre, impossible d'approcher.

Le salon vu par un adulte de taille moyenne

Le salon vu par Trognon... C'est sympa non ?


J'ai pu apercevoir, du haut de mon mètre 68 (mais pas les enfants donc ) :


- des stands de chocolatiers,
- des démonstrations de cuisine autour du chocolat,
- des manucures au chocolat (sérieux ?! C'est quoi le principe : se bouffer les ongles au lieu de les ronger  !)
-  des glaces au chocolat, (donc  : des enfants avec des cornets de glace dégoulinants au milieu de la foule = dangers ambulants),
- un stand sur le sucre sous toutes ses formes,
- des défilés en costume vénitien,
- un concours de sculpture en chocolat
- un atelier de dégustation autour des différentes étapes de la fabrication de chocolat (pour notre part, nous avons dû en rester au tâtage hâtif de la fève de cacao).

Le salon proposait aussi des activités juste pour les enfants : 

- Des ateliers de modelage en chocolat et pâte à sucre animés pas des chefs pâtissiers qui avaient l'air très sympas (oui, j'ai renoncé à attendre 45 minutes en jouant des coudes qu'une place se libère... )
- Des maquillages sur le thème du chocolat (là encore, j'ai subtilement évité l'écueil et l'attente. La foule était si dense que Trognon ne s'est de toute façon aperçu de rien).
- Un atelier lecture qui n'avait rien à voir avec le chocolat (?!) mais largement délaissé ce qui a permis à Trognon de bénéficier d'une histoire racontée par une gentille dame...




Pour ne pas en rester là,  nous en avons aussi profité pour visiter le château en lui même avec un parcours axé sur le thème du parfum et des parfumeurs. 




Ca avait l'air très intéressant et ça change un peu de ce qu'on a l'habitude de voir mais nous avons malheureusement dû faire la visite au pas de course pour deux raisons :

- Trognon était obnubilé par la sucette en chocolat que je lui avais promis à la fin de la visite,
- Cracotte a trouvé très à propos de libérer de sa couche bombée un subtile parfum chocolaté et je suis sûre que les visiteurs, incités par la visite à magnifier leur sens olfactif , n'ont pas pu manquer l'arôme fessier délicat de ma fille.

(Ceux qui ont déjà des enfants, vous pouvez lire la suite. Les autres, passez au paragraphe suivant, je ne voudrais pas être responsable d'une baisse de la natalité en France).

Après avoir désespérément cherché une table à langer ou quelque chose y ressemblant, j'ai fini par changer Cracotte dans le couloir des cabinets, coincée entre les pissautières masculines et la file d'attente des toilettes dames. Je suis restée stoïque et digne comme vous vous en doutez, accroupie par terre au dessus des fesses crottées de Cracotte avec mon ventre de 8 mois de grossesse et mon fils accroché à sa sucette en chocolat...

Nous avons ensuite pu passer un peu de temps à l'extérieur pour visiter les jardins... 



Nous avons donc pris note que le printemps n'est pas encore arrivé en région centre, ce qui rend la chose légèrement moins intéressante !

Nous avons en revanche fait des centaines de tours de labyrinthe végétal et j'ai pu observer de nombreux parents qui essayaient d'y semer leur progéniture.




























Nous avons terminé l'après-midi par l'inévitable mignon manège, idéalement situé pour qu'on ne puisse pas l'éviter mais ça sera finalement le favori de la visite de Trognon, alors ça valait sans doute le coup...



Voilà, nous n'avons pas vu grand chose, il y avait trop de monde MAIS j'ai survécu et les Babyoles mômes étaient ravis de leur visite. C'est ce qui compte non ?



CHILLEUR-AUX-BOIS 2015: VENI VIDI VICI !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Toujours un plaisir de vous lire...!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...