lundi 27 avril 2015

Les derniers jours...

derniers jours grossesseOn le sait, d'un moment à l'autre, tout peut basculer. Une journée normale et puis soudainement, des contractions qui peuvent tous nous faire chavirer. Les valises sont faites, les enfants sont préparés. On attend. Tout le monde est impatient. Les SMS  et les "t'es pas en train d'accoucher là ?" des copines amusées. Les signes qu'on guette et le ventre qui s'alourdit, encore et encore. Le souffle chahuté et les enfants énervés.

Les derniers jours sont toujours marqués par cette impatience fébrile suspendue au rythme des contractions qui donnent le "La" des journées familiales. On s'endort en se disant "ça n'est pas pour ce soir" et on jette un œil sur la date du lendemain et en se demandant si elle marquera notre histoire familiale.

Derniers mouvements dans un ventre tendu, on lave quelques vêtements et on se décide à sortir la baignoire en plastique. Les enfants s'amusent à y baigner leurs poupées. On installe le troisième siège auto et l'histoire du soir dure un peu plus longtemps parce qu'on ne sait pas si on les verra demain matin. On prend des rendez-vous qu'on devra peut-être annuler, on charge la batterie de l'appareil photo et on se demande chaque matin de quoi la journée sera faite.  

J'espère me rappeler longtemps de ces journées d'avril passées à l'attendre, de l'ambiance de la maison, de son berceau installé dans un coin de notre chambre, des draps propres et des vêtements pliés. Des câlins des enfants dans notre lit et de ces derniers instants de notre vie à quatre.

jeudi 23 avril 2015

Venez chez nous partager un bon jambon - pâtes...

Parce que le quotidien chez les Babyoles, c'est aussi une grande aventure, je vous invite aujourd'hui à partager avec nous un délicieux jambon - pâtes du mercredi midi...


jambon-pâtes-babyoles


12h05. Cracotte et moi avons récupéré Trognon à l'école et nous voilà à la maison. Dans la famille parfaite et si j'étais une Wonder Mum, la table serait déjà mise et de bons petits légumes bio pleins de saveur auraient déjà mijoté dans la casserole. Comme nous ne sommes pas la famille parfaite et que je suis juste moi, rien n'est prêt et le biberon du petit déj de Cracotte traîne encore (pas lavé) dans l'évier.

12h06. J'ouvre le frigo à la recherche de quelque chose à "cuisiner" pour les Babyoles kids. Pour Cracotte, c'est le signal et elle se met à crier comme un putois "à table ! à table !"... (elle zappe juste l'étape cuisson)... Trognon entame aussi de son côté sa litanie de "qu'est ce qu'on mange ????".

12H07. Je capitule. Il faut du rapide et une valeur sûre. Comme tous les mercredis où je fais semblant de me sentir inspirée devant les 2 aubergines et les 3 courgettes qui moisissent au fond du frigo, je me rabat donc sur le paquet de pâtes du placard. Mais attention hein, je varie : coquillettes, nouilles, farfalles, macaronis...!

12h08. La casserole d'eau est sur le feu, je cherche le paquet de pâtes "cuisson rapide - 3 minutes" mais bien-sûr, celui là a déjà été consommé. Allez ce midi, ça sera donc "farfalles - 8 minutes al dente". Pendant ce temps, j'essaie de mettre la table. Trognon décide de s'entraîner pour le 200 mètres haies en vue des prochains JO en plein milieu de la pièce et Cracotte entreprend de vider tous les placards de la cuisine.

12H15. L'eau bout. Je verse les pâtes avec Cracotte perchée sur ma hanche qui entre en transe "miam miam miam".

12H16. Trognon a dérapé et pleure au milieu de la cuisine. Je lui fais un câlin qui soigne les bobos. Cracotte hurle puisque j'ai ainsi dû la déposer sur le sol et l'éloigner de la casserole de pâtes.

12H18. J'installe tout le monde à table et je coupe des lamelles de fromage pour les faire patienter...

12H23. Les pâtes sont cuites. Les enfants sont gavés de fromage et n'ont plus faim.


mercredi 22 avril 2015

# Mêmepaspeur 9

Ces choses un peu débiles qu'on fait avec des enfants !




Tenter le combo spaghettis / knackis (et manger 0 fruits et légumes par jours...) !

dimanche 19 avril 2015

J'ai testé pour vous : la Géode (avec un enfant de 4 ans)

Et le film Rocky Mountain Express...


La Géode avec un enfant de 4 ans


A la suite de la visité de la Cité des Enfants, nous avions réservé une deuxième surprise à Trognon : un film à la Géode.

Nous aurions pu choisir un film sur les Baleines, les Lémuriens, les bestioles... Bref un film peut-être plus adapté au jeune âge du Trognon...Mais nous avions choisi le film I-MAX "Rocky Mountain Express"  qui suit la construction au 19ème siècle de la ligne historique de chemin de fer entre Vancouver et Montréal : première voie ferrée transcontinentale reliant un océan à l'autre à travers les Rocheuses canadiennes.


Le film Rocky Mountain Express

samedi 18 avril 2015

J'ai testé pour vous : la cité des sciences /enfants

Un dimanche en famille à l'assaut de la Cité des Sciences  


cité-des-sciences-et-de-l'industrie


Les préparatifs et le voyage


A deux semaines et demi du terme de cette grossesse, nous nous sommes lancé avec Cromagnon un sacré challenge : emmener Trognon (et Cracotte forcément) à la Cité des Sciences à La Villette. Quoi de plus simple que de se faire une bonne heure et demie de route puis de plonger dans la foule de scientifiques en culottes courtes par un beau dimanche d'avril !

Nous nous sommes minutieusement préparé et je dois avouer que Cromagnon a été au top de l'organisation. Nous avons pris les billets pour l'espace 2/7 ans en avance, en les téléchargeant sur mon mobile et nous avons visé la 1ère séance de la journée : à 10h30 (la cité des enfants fonctionne par "séance" : un accès libre d'une heure et demie sur l'expo).  Nous avons aussi couplé avec la réservation d'un film à la Géode en début d'après-midi pour Trognon et moi,mais ça je vous en reparlerais plus tard...

La veille au soir, nous avons tout préparé pour être au taquet dès le matin. Cromagnon a poussé la perfection jusqu'à mettre son réveil en avance le dimanche matin pour préparer les sandwichs avant le branle-bas de combat. Quand je suis descendue, même ma tartine de petit-déj était beurrée. (oui, dans ces moments là, je songe à l'épouser une deuxième fois !).

Pour la route, nous avions prévu des livres pour Cracotte et un DVD pour Trognon (la dernière fois que Trognon a lu un livre en voiture, le contenu de son estomac s'est retrouvé étalé sur toute la banquette arrière... Depuis on privilégie le numérique...). Le lecteur de DVD est tombé en panne au bout de 5 minutes mais Trognon a su admirablement bien meubler la conversation tout le long de la route : "papa, c'est quoi ça ?" "on arrive dans combien de temps ?" "hein qu'à Paris il y a beaucoup de pollution !" (ah oui tiens, on ne voit même pas la Tour Eiffel, coucou les marathoniens !)...

Cracotte a rapidement épuisé sa collection de livres et a été franchement pénible la dernière demi-heure où j'ai dû contorsionner mon ventre de baleine un nombre incalculable de fois pour ramasser la tétine, le doudou, le "bébé" (oui, sa poupée fait toutes les sorties avec nous maintenant, c'est pour nous habituer à gérer un môme en plus)...

L'arrivée à la Villette


les-premiers-à-la-cité-des-sciences
Les premiers !
Finalement, arrivés à La Villette une heure avant l'ouverture des espaces d'exposition (je ne ferais pas de remarque insidieuse à ce sujet, je l'ai promis à Cromagnon !),nous avons eu la chance de nous garer dans un parking désert (oui là, sur la place famille super large et à côté de l'ascenseur, convoitée par tout le monde) et d'être donc les  PREMIERS de la file d'attente à pénétrer dans le temple de la Science... (nous aurons donc enfin réussi à être les premiers à quelque chose une fois dans notre vie !).  

Nous avons même mendié auprès des vigiles le droit de patienter dans le vestibule vitré parce que dehors ça caillait... On était comme des privilégiés vous dis-je...



jeudi 16 avril 2015

Dans quelques jours je t'aimerais

Ton arrivée me semble à peine croyable. Il y a bien cette valise glissée sous mon lit mais rien d'autre dans la maison, ne trahit l'imminence de ton débarquement dans nos vies. Est-ce pour cela que j'ai du mal à t'imaginer ? Est-ce pour cela que je ne prononce jamais les deux prénoms que nous avons choisi pour toi ? Même à voix basse, même dans ma tête.

J'ai choisi ton premier petit pyjama, j'ai pensé à acheter ces minuscules couches de nouveau-né, j'ai lavé quelques habits.

échographie-2ème-trimestreJe sais que tu es bien réel et que dans quelques jours je pourrais sentir l'odeur de ta peau, caresser tes cheveux, croquer tes minuscules pieds. 

Mais aujourd'hui, tu es encore un être en suspension, un acrobate entre nos deux mondes qui me salue de l'autre côté par de légers coups de pied. Les échographies ne m'ont laissé voir qu'une cartographie en noir et blanc de ton anatomie et je m'accroche aux petits détails, à la courbe de tes jambes, au rythme de ton hoquet, à la vigueur de tes coups de pied, pour essayer de t'imaginer.

mercredi 15 avril 2015

Grossesse glamour ?

Etre enceinte comporte un certain nombre de réjouissances...


Quelque chose qui ne ressemble pas à ça...

grossesse-glamour












Ni à ça...

grossesse-glamour-elle-jessica-simpson


















Encore moins à ça...




















En tout cas, pas chez moi !

Non, la grossesse, ça n'est pas TOUJOURS le moment le plus glamour de la vie d'une femme.

# Mêmepaspeur 8

Ces choses un peu débiles qu'on fait avec des enfants !


toboggan-mac-donalds-babyolestoboggan-mac-donalds-babyoles


Accompagner son fils dans le grand toboggan qui tourne de l'ami Ronald pendant le dernier trimestre de sa grossesse...

dimanche 12 avril 2015

C'est une fille !

C'est ce qu'on m'a dit le jour de la deuxième échographie. Mais au fond de moi, je le savais déjà. Je l'avais rêvé et j'avais cette certitude irrationnelle chevillée au corps. Autour de moi, tout le monde semblait croire que c'était merveilleux. Que demander de plus. Une fille, après un garçon. Pourtant, cette fille, elle m'a fait peur. Moi la mère, elle la fille. Et une relation à construire. Un lien spécial qui venait bouleverser la fusion entre mon fils et moi, entre mon Cromagnon et moi.

A sa naissance, tout doucement, comme une romance d'été, je suis tombée amoureuse d'elle. Pas comme un coup de foudre mais petit à petit, à la St Exupéry. Surprise puis charmée par sa douceur, son calme, son arrivée tranquille dans notre famille. Ses siestes de koala accrochée à moi, son sourire, sa manière de se lover dans les bras. La confiance jour après jour entre nous deux, la fusion et cette boule d'amour qui grandit et emplit tout. L'évidence enfin et l'amour inconditionnel. Je suis devenue sa mère, elle est devenue ma fille.

mercredi 8 avril 2015

#Mêmepaspeur 7

Ces choses un peu débiles qu'on fait avec des enfants !

Faire un gâteau "Mare aux cochons" bourratif et tout chocolat pour le repas de Pâques après une matinée passée à engloutir... des chocolats...!



(et bien sûr, voir les enfants ne manger que les cochons en pâte d'amande !)

Pour ceux qui n'ont pas peur des crises de foie, la recette vient de là...

mercredi 1 avril 2015

# Mêmepaspeur 6

Ces choses un peu débiles qu'on fait avec des enfants !




La laisser jouer dehors avec de l'eau et de la terre, en body...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...